iTunes-iconicone-spotifyicone_deezer

Bio

Une histoire d’amour. Et puis le Rock’n Roll Romantique comme mode de vie, Metro Verlaine est avant tout une histoire de passion. Fondé début 2013, après un voyage à Londres, l’histoire de Metro Verlaine commence à deux. Axel à la guitare et Raphaëlle au chant s’enferment dans un petit appartement ébroïcien pour y travailler jour et nuit. Les compos s’affinent et la boîte à rythmes minimaliste devient un atout pour le duo. Amoureux du punk 70’s et des grandes chanteuses soul, le groupe forge peu à peu sa propre identité musicale. Le premier concert a lieu lors du tremplin Rock in the Barn à l’abordage club d’Evreux, et le duo en place depuis peu gagne le droit d’ouvrir le festival du même nom quelques mois plus tard. De petites dates en petites dates, le duo grimpe en puissance et rentre en studio au mois d’août pour enregistrer sa première démo : Electric and Romantic, un trois titres brut de décoffrage et dans l’esprit DIY. Les dates s’enchainent et le duo fait ses armes à Paris ( Truskel et Buzz ) et en Haute-Normandie ( Abordage d’Evreux / Tetris Le Havre / Festival Le Rock dans tous ses états ). Après un peu plus d’un an de travail intense, Axel et Raphaëlle profitent de l’été 2014 pour souffler et faire le point sur leur projet. Au mois d’août, le groupe rencontre Joe, batteur parisien qui, séduit par l’esprit et la musique de Metro Verlaine, décide de rejoindre l’aventure et vient s’installer à Evreux pour se consacrer pleinement au groupe. La machine se remet en marche, les sessions de travail s’intensifient et les Metro font leur rentrée le 30 août au Bus Palladium (Paris). Eté 2015, le trio entre en studio 33 REC et enregistre son premier EP « Manchester » , un 4 titres en français qu’il part défendre sur les routes de France et d’Angleterre pendant plusieurs mois. A la suite de la tournée, le groupe fabrique de nouvelles chansons à la maison et le besoin d’intégrer un nouvel instrument au trio se fait rapidement ressentir. Printemps 2016, Romain fait son apparition à la basse et ouvre de nouvelles perspectives musicales au groupe. Influencé par des artistes comme Patti Smith, The Kills ou Richard Hell qui n’hésitent pas à mêler poésie et électricité, Metro Verlaine défend désormais sa pop sauvage in French sur les scènes de France. Soucieux de ne pas perdre sa spontanéité le désormais quatuor se lance à corps perdu dans la composition et l’écriture d’un premier vrai album. L’enregistrement sous la houlette du guitariste californien Charles Rowell ( Crocodiles ) et d’Arthur Guegan est prévu pour le mois d’août 2016…

Longueur d’Ondes n°79
« Merto Verlaine est ce qui se fait de mieux actuellement sur l’axe Londres-Paris. »

Rock made in france
« Attention talent !  Dès le premier morceau on est entraîné vers un rock qui marie fureur de vivre et romantisme forcené. « Manchester » balaye tout sur son passage, pointant l’essentiel, à savoir une culture rock qui permet de construire sa propre histoire sur des fondamentaux exigeants. Il prouve aussi que le chant en français est définitivement fait pour le rock. »

The Web Tape
« Une guitare destroy, une batterie surf et une voix pleine de soul avec le rock’n roll romantique comme mode de vie. Metro Verlaine est avant tout une histoire de passion. Des guitares aériennes, une voix puissante et envoûtante, le tout porté par une batterie dont la constance fait garder le cap direction Manchester.»

Ricard SA – Livemusic – Nos coups de coeur pour les transmusicales 2016
« Metro Verlaine est le quatuor normand à suivre en ce moment. Avec sa chanteuse qui raccroche les wagons aussi bien avec le post-punk qu’avec une certaine idée du rock’n’roll à la française, le groupe dégage une dangerosité sobre. »

Songazine interview 

Metro Verlaine et son rock romantique en route pour les Trans Musicales / CULTUREBOX

Concerts – Live