iTunes-iconicone-spotifyicone_deezer

Bio

Velours Noir narre l’histoire de deux hommes qui s’aiment à l’arrière d’un bar, à l’abri des regards et bien loin de la haine homophobe qui parcoure les rues des grandes villes du monde entier…. Une ode à l’amour homosexuel ? Non, Velours Noir est bien plus que cela.
C’est une ode à l’amour tout court, sans distinctions de genre ou de race. Nos deux amants terribles pourraient être n’importe le(la)quel(le) d’entre nous.
 Il pourrait s’agir d’Arthur Rimbaud et Paul Verlaine, Jean Genet le poète voleur ou Robert Mapplethorpe. Ou bien encore Bonnie and Clyde, Frida Kahlo et Diego Rivera….
Bref tous ceux qui ont exploré l’amour avec une passion et une violence sans limite… Et puisque l’amour est devenu un combat quotidien, quoi de plus fort pour l’illustrer, qu’un clip vidéo donnant carte blanche à deux champions de boxe s’affrontant sans répit sur le ring ? Entre Pop Sauvage et Post-Punk British, entre Echo and the Bunnymen et Fontaines DC, Velours Noir est un morceau qui regarde l’amour droit dans les yeux….
Cut Up : Une histoire d’amour, et puis le romantisme comme mode de vie, Metro Verlaine est avant tout une histoire de passion. Fondé en 2013, après un voyage à Londres qui a laissé des cicatrices et un sale goût de loose au fond de la gorge, l’histoire de Metro Verlaine commence a deux. Axel à la guitare et Raphaëlle au chant s’enferment dans un petit appartement ébroïcien pour y travailler jour et nuit. Les compos s’affinent et la boite à rythmes minimaliste devient un atout pour le duo. Amoureux du post-punk première vague et de la scène sauvage du CBGB’s, Metro Verlaine affine petit à petit son identité musicale. Après avoir écumé les arrières salles crasseuses des bars normands et parisiens, le duo devient trio et la batterie martiale de Joe remplace violemment une boite à rythmes en fin de course. Un premier EP « Manchester » est enregistré dans la foulée, il ouvrira au groupe les portes des pubs de l’Angleterre si chère a leur musique. Grandir dans une petite ville comme Evreux n’étant pas toujours évident pour des jeunes gens modernes qui rêvent sans cesse de la grisaille euphorique des 80’s, le groupe s’enferme à nouveau pour travailler et combattre l’ennui du quotidien. Les répètes sont intenses et le projet est au centre de leur existence, seul échappatoire pour combler le besoin viscéral de s’exprimer et d’exister. Les concerts sont de plus en plus nombreux et l’envie d’enregistrer un premier album se fait sentir. La basse de Romain viendra colorer un peu plus la pop noire du groupe qui s’enferme en studio une première fois pendant l’été 2016. Enregistré sous la houlette de Charles Rowell (Crocodiles), « Cut-Up » , le premier album de Metro Verlaine voit le jour en mars 2018. Partageant sur ce disque sa mélancolie post gueule de bois, Metro Verlaine vient désormais défendre son disque sur scène, toutes griffes dehors…
 

Concerts – Live

 

Management / Publishing

laurent.clery@lesairsavif.com

 

Tour

leo@azimuthprod.com

 

Label

holdonmusic@gmail.com

Promotion

Anne-Laure Bouzy